Logo des Adoratrices et Adorateurs Missionnaires

Le 1er juin, les Adoratrices et Adorateurs Missionnaires de la Famille Reclusienne tenaient leur Assemblée Annuelle au monastère.

Lors de l'Eucharistie, une vingtaine de membres ont renouvelé leur engagement, tandis que deux personnes prononçaient leur engagement pour la première fois. Une troisième personne le prononcera plus tard cet automne.

Ce qui les motivent à s'engager comme Adoratrice Missionnaire

D.

C'est le bonheur de concrétiser un lien que je sens vivant en moi depuis très longtemps. Je me sens profondément unie avec les Recluses Missionnaires. Je vis ma mission dans le monde en union de prière et d'action avec elles. Je me sens contemplative dans l'action et l'Eucharistie est au cœur de ma vie.

Sylvie Chakouayeu

L'adoration perpétuelle est ce qui de prime abord a retenu mon attention chez les Recluses, car j'ai un désir inexplicable de demeurer en présence du Saint-Sacrement. La Règle de vie vient ensuite. Grâce à la Bible, elle me semble familière car avant de faire la connaissance des sœurs, je m'efforçais de comprendre et de mettre en pratique l'Eucharistie, la Lectio divina, par exemple.

Reina Tremblay

Ce qui m'attire à la vie des Recluses Missionnaires est le côté de la famille spirituelle. Le partage des mêmes valeurs, et les enseignements aux rencontres touchent mon âme. La joie de l'adoration est le summum.

Quel point de la Règle de Vie les inspire ?

Rayonner l'Eucharistie - Règle #5

Je me sens engagée, par ma vocation Eucharistique, dans la voie de l'amour gratuit, oblatif. Je vis cela de façon très concrète dans mon travail d'accompagnement. En vivant "Eucharistie", je travaille à cette unité qui se construit dans l'harmonie des différences. J'essaie de me laisser transformer, de rayonner l'Eucharistie - le sacrement de l'amour.

D.

Témoigner au cœur de l'Église et du monde - Règle #14

Être témoin de Jésus. Ce n'est pas facile, mais j'ai envie de le faire connaître. Pour côtoyer quelqu'un, il faut le connaître et Jésus a besoin de moi (de nous) pour le faire connaître. Je lui ai dit "oui" avec l'espoir de réussir à lui apporter des âmes.

Sylvie Chakouayeu

Rechercher le vouloir du Père - Règle #11

Essayer de vivre la Volonté de Dieu à chaque jour. L'esprit de pauvreté (Règle #9) me touche également beaucoup dans le sens de donner de mon temps à l'écoute et d'être plus attentive aux besoins de mes frères et sœurs.

Reina Tremblay

Dans notre marche vers la sainteté "Foi et contemplation"

Ce thème de la journée a été approfondi avec soeur Pauline Boisvert, de la Congrégation de Notre-Dame. Voici quelques perles recueillies par une Adoratrice Missionnaire:

  • Quel est le regard de Dieu sur moi? Regard de préférence, de miséricorde. Quelquefois, le rapprochement de la lumière nous fait voir plus clairement nos ombres, nos obscurités. Nous pouvons être porté(e)s à nous décourager. Mais si nous disons au Seigneur: Seigneur, tu me connais bien, je sais que je suis aimé(e) de toi. Alors je garde confiance en toi, je m'abandonne à toi.
  • Nous pouvons être comme des éponges qui se laissent imbiber de l'amour de Dieu, de sa Lumière. L'ouverture au Seigneur et à sa Lumière feront de nous des amoureux de Dieu, des témoins de son Amour. Nous serons alors des personnes capables d'accueil de soi, de l'autre tel qu'il est.

SUR LA CONTEMPLATION MYSTIQUE

C'est Dieu seul qui la donne. Nous pouvons aussi parler d'infusion mystique. L'infusion requiert de l'eau chaude laquelle est sans couleur, sans saveur. Au moment où on met le sachet de menthe ou autre herbe, elle prend la couleur de l'herbe infusée. Au plan mystique, l'eau chaude peut signifier notre peu de connaissance de Dieu, notre pauvreté d'amour de Dieu. Mais quand l'Esprit Saint introduit le sachet de lumière dans notre intelligence, un sachet d'amour dans ma volonté, nos deux facultés deviennent enrichies, transformées. La Lumière est complétée et la lumière engendre l'Amour. Elle transforme en ressemblance avec Dieu. 

RISQUER NOTRE VIE AVEC DIEU

Risquer notre vie avec Dieu est une belle aventure. Oser nous lancer dans le vide comme le sportif qui risque l'essai du bundgee. Au plan humain, le sportif sait qu'il sera retenu, qu'il peut se lancer avec confiance dans l'espace. Au plan spirituel, le croyant sait aussi qu'il sera retenu, ramené à Dieu s'il s'appuie sur Lui.

Nous pouvons garder cette prière en nos cœurs pour établir la confiance dans le Seigneur: Je crois Seigneur que de celui ou celle que je suis, tu peux faire surgir sainteté et fécondité réelle.