Icône de la Pentecôte

Classé dans : Dix fêtes liturgiques | 0

LA PENTECÔTE

Quand viendra l’Esprit de Vérité,

il vous guidera vers la vérité toute entière.

Jean 16,13

Non seulement Jésus avait-il annoncé la venue de l’Esprit Saint après son Ascension, il avait aussi annoncé son action: Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous guidera vers la vérité toute entière (Jn 16,13). Le don de l’Esprit constitue l’aboutissement de l’oeuvre salvifique du Christ. Comme le dit saint Athanase d’Alexandrie: Dieu s’est fait porteur de la chair pour que l’homme puisse devenir porteur de l’Esprit. Par son Incarnation, Dieu s’est fait participant à notre humanité pour lui laisser son Esprit en héritage.

icone_pentecote_novgorodL’icône de la Pentecôte met en image ce moment où les apôtres reçoivent ce que le Père avait promis: le baptême dans l’Esprit Saint (Ac 1,4-5). Elle illustre aussi l’effet de ce baptême: la vie de l’Église, corps du Christ ressuscité. Bien que le récit des Actes des Apôtres relate que le don de l’Esprit ait été accompagné d’une perturbation générale, l’icône, elle, nous montre l’assemblée des apôtres harmonieusement constituée et siégeant dans la sérénité. Le récit des Actes répond à la prophétie de Joël décrivant le jour où Dieu répandra son Esprit, comme un jour de grande tribulation (Jl 3,1-5). Le prophète laisse ainsi entendre que le don de l’Esprit est synonyme de salut. L’icône montre plutôt que le don de l’Esprit réalise la promesse du Père: son Fils incarné a rétabli le lien d’amour entre Lui et l’humanité. C’est pourquoi, la communion des personnes forme un seul corps malgré leur diversité.

Les langues de feu jaillissent du demi-cercle bleu représentant le Père et symbolisent son amour ardent qui se communique au monde par le Christ reconnu comme Seigneur.

L’Église, corps du Christ ressuscité

L’effet du don de l’Esprit est de contrer l’éloignement de Dieu illustré dans l’aventure que représente Babel, cet effort vain de l’humanité pour rejoindre Dieu par la construction d’un édifice de sa propre conception. L’Esprit fait émerger un projet tout autre: la construction d’un édifice spirituel constitué de pierres vivantes faisant le lien entre le ciel et la terre. Ce projet, c’est l’Église et son plan est la Trinité elle-même. Ce qui la constitue, ce ne sont pas des structures extérieures, c’est une Personne qui l’habite et qui l’anime: l’Esprit Saint.

L’Esprit, don pour la multitude

La construction de l’Église suppose la levée de l’obstacle que constituent les différentes langues. Selon les Actes des Apôtres, l’Esprit est donné à la multitude et non seulement à ceux présents au Cénacle (Ac 2,1). La présence de saint Paul dans l’icône prend ici tout son sens. Assis en compagnie de saint Pierre, il représente les Gentils comme participants au rassemblement de l’Église. D’autre part, l’icône représente la multitude de ceux et celles qui reçoivent l’Esprit par un vieux roi émergeant d’un arc noir au bas de l’icône. En état de captivité, ce roi représente tout le cosmos tendant les mains vers la lumière qu’apporte l’Esprit. Ce roi, rendu vieux par le péché d’Adam, est vêtu de rouge pour rappeler les sacrifices sanglants icône_pentecôte_avec_mariedes religions anciennes. Sa couronne rappelle l’orgueil, caractéristique de l’humanité détournée de Dieu. Ce vieux roi tient également un linge sur lequel reposent douze rouleaux représentant la prédication des douze apôtres. Cette prédication insufflée par l’Esprit va guider les pas du roi (de l’humanité toute entière) dans sa recherche de la vérité.

Rassemblés au Nom de Jésus

Entre Pierre et Paul, il y a un espace vide. Le cercle des apôtres n’est donc pas fermé. Sur certaines icônes de la Pentecôte, cet espace est occupé par la Vierge Marie, icône véritable de l’Église, mais la plupart du temps, il est vide. Cela exprime que c’est au Nom du Christ que les apôtres sont rassemblés et qu’ils attendent son retour.

L’icône de la Pentecôte révèle le sens de l’Église comme nouveau « corps » accueillant le Christ pour Le donner au monde. La présentation de l’Église comme reflet de la vie trinitaire fondée sur l’Amour est l’expression de la vérité donnée en plénitude: Jésus est Seigneur de l’univers, c’est par Lui que nous est donnée la paix.