Liturgie des Heures – Les Petites Heures

Classé dans : Prier la Liturgie des Heures | 2

 

Les Petites Heures

La prière des psaumes, de louanges, d’intercession, récitées à différentes heures du jour, nous l’avons déjà souligné précédemment, remonte au temps du Christ Jésus et même bien avant. En effet, dans le livre de Daniel on y fait mention :

« Les fenêtres de sa chambre la plus haute s’ouvraient en direction de Jérusalem et, trois fois par jour, il se mettait à genoux, s’adonnant à l’intercession et à la louange en présence de son Dieu » (Dn 6,11).

Les Pères de l’Église mentionnent tour à tour ces heures fixes dans la journée – Clément de Rome, Clément d’Alexandrie, Origène – mais c’est Tertullien qui s’avère le plus précis au premier siècle, en citant les Actes des Apôtres. En plus de la prière obligatoire matin et soir, la prière est fortement recommandée à la troisième, la sixième et la neuvième heure ainsi que la nuit. Et la signification de ces « Petites heures » est ainsi présentée par Tertullien :

« C’est à la troisième heure qu’eut lieu l’effusion de l’Esprit Saint sur les disciples réunis (Ac 2,15). C’est à la sixième heure que Pierre, le jour où il contempla en vision toute la communauté rassemblée dans la petite nappe, monta à l’étage pour prier. C’est à la neuvième heure que le même Pierre, accompagné de Jean se rendit au Temple et rendit la santé au paralytique. »

 

Réforme liturgique

Depuis la réforme liturgique actualisée pendant le pontificat de saint Paul VI, on appelle « Petites heures » : Tierce, Sexte, None. Avant cette réforme existait la petite heure de Prime, qui considérée trop près de l’Office des Laudes, a été supprimée.

Chacune des Petites Heures fait mémoire de la passion du Christ : l’Office de Tierce se rapporte à la crucifixion et se prie vers les 9 heures du matin; puis vers midi l’Office de Sexte fait mémoire des ténèbres qui obscurcirent les cieux; et enfin l’Office de None se prie vers les 15 heures en rappel de la mort de Jésus.

 

Chez les Recluses Missionnaires

Selon le rite Romain, les Petites Heures peuvent se regrouper en une seule nommée alors Office du Milieu du Jour ou Heure Médiane. Chez nous, Recluses Missionnaires, c’est cette Heure qui se psalmodie.  Nous nous rassemblons le plus souvent avant l’Eucharistie donc à l’heure de Tierce et parfois en fin d’avant-midi à l’heure de Sexte.

 

Conclusion

Traditionnellement, prier au Milieu du Jour, est une façon de rappeler l’importance d’arrêter toute activité de travail dans la journée pour louer et bénir Dieu. Tertullien, encore, l’exprime à sa manière :

« Il est bon, d’établir une sorte de programme qui vienne rappeler de façon pressante l’avertissement à la prière, et qui soit comme une loi qui arrache un moment aux affaires pour remplir ce devoir. »

De ce fait, l’Église propose à tout chrétien et à toute chrétienne, de faire un arrêt au milieu de ses occupations, en journée, pour louer et rendre grâce à notre Dieu, qui Lui, ne nous quitte pas un seul instant.

 

Réflexion le mois prochain:

L’Office des Vêpres

 

Visitez notre Poème pour le Temps de l'Avent!

 

2 Responses

  1. Louiselle Giroux

    Merci pour le beau poème de l’Avent, placé sur mon bureau. Je me joins à vous toutes et tous pour le dire chaque jour…et la nuit quand je m’éveille.
    Ensemble, avec Lui, en Lui, dans ce Nouvel Avent donné.

    Louiselle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *