Adorer et Être Missionnaire

Classé dans : Prier la Liturgie des Heures | 6

Adorer et Être Missionnaire


Depuis plusieurs mois nous abordons la Liturgie des Heures sous différentes facettes et nous avons tenté d’apprivoiser cette prière recommandée à tout baptisé. Grâce à la réforme du Concile Vatican II, elle est aujourd’hui la prière du peuple de Dieu, de toute de l’Église. En cette dernière réflexion, nous approfondirons en quoi l’Office divin nous conduit à l’adoration et de quelle façon cette prière nous rend missionnaires.

 

Adorer

Le premier Office de la journée nous invite avec le psaume 94 à cette adoration due à notre Dieu : « Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous, adorons le Seigneur… ».  Clarifions brièvement, ce qu’est adorer Dieu selon le catéchisme de l’Église catholique : « De la vertu de religion, l’adoration est l’acte premier. Adorer Dieu, c’est le reconnaître comme Dieu, comme le Créateur et le Sauveur, le Seigneur et le Maître de tout ce qui existe, l’Amour infini et miséricordieux. « Tu adoreras le Seigneur ton Dieu, et c’est à lui seul que tu rendras un culte » dit Jésus en Luc (4, 8) citant le Deutéronome (6, 13). » (CEC n° 2096) Saint Augustin donne cette définition de l’adoration :


« Elle est le prosternement de l’esprit
devant le « Roi de gloire « (Ps 24, 9-10)
et le silence respectueux
face au Dieu « toujours plus grand. »

L’adoration implique une attitude de révérence, une glorification de Dieu pour les merveilles qu’Il fait, mais surtout une exaltation pour ce qu’IL EST. Louer Dieu à travers l’Office divin, Lui rendre grâce pour les œuvres qu’Il opère jour après jour, est une porte privilégiée vers l’adoration.  De plus, la gestuelle du corps, s’incliner pendant la liturgie à chacune des doxologies  – « Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit » – exprime cette adoration à la Sainte Trinité.



L’adoration consiste également à se laisser regarder, aimer et saisir par le Christ qui nous conduit au Père tout au long de l’Office, elle est l’attitude de fond tout au long de la psalmodie.


Être Missionnaire

L’Office divin est une prière d’Église, en Église, qui intercède pour le salut du monde entier. La Présentation de la Liturgie des Heures nous rappelle :

« Ce n’est pas seulement par la charité, par l’exemple et par les œuvres de pénitence, mais également par la prière que la communauté ecclésiale exerce un véritable rôle maternel envers les âmes pour les conduire au Christ. Ceux qui participent à la Liturgie des Heures contribuent donc par une mystérieuse fécondité apostolique à accroître le peuple du Seigneur. » (#17-18)

Voilà un beau résumé de l’intercession de l’Église qui se veut missionnaire! Par la prière d’intercession, nous supplions pour l’autre. C’est une disposition entièrement tournée vers Dieu pour le prochain, c’est un partenariat désiré par le Très Haut! Elle est acte d’amour, de compassion, de foi en la toute-puissance de Dieu.

 

Chez les Recluses Missionnaires

Le silence et la solitude sont des voies auxquelles nous adhérons pour imprégner notre vie entière jour après jour. Le silence ayant pour but d’entretenir, de favoriser un cœur à cœur avec le Seigneur à travers l’adoration eucharistique certes mais se poursuivant au sein de notre travail ou de toute autre activité quotidienne.  Notre intention est que l’Office divin soit fécondé par ce silence également présent à divers moments de la liturgie. De même la prière d’intercession présente dans la Liturgie des Heures, se trouve intimement liée à notre acte d’adoration. De notre monastère, le Christ nous envoie dans le monde entier par cette prière que l’on souhaite continuelle ponctuée par l’Office divin psalmodié aux heures canoniques mais qui se prolonge tout au long du jour et de la nuit.

C’est ainsi que par les psaumes, les cantiques, la louange, l’action de grâce et la prière d’intercession nous nous unissons au Christ pour adorer le Père en esprit et en vérité.

Nous accomplissons notre vocation missionnaire dans le silence et la solitude tout en demeurant unies entre nous et avec tous pour répondre à l’appel spécifique reçu par notre fondatrice Mère Rita il y a plus de 75 ans. Nous désirons, comme l’exprimait Mère Jeanne Le Ber, cofondatrice, que notre « cœur battant à l’unisson avec Celui du Christ, devienne un sanctuaire de compassion, réunissant en Lui, tous les affligés de l’univers. » Telle est notre façon d’être missionnaire au cœur de notre adoration!


Dernier article de cette série sur la Liturgie des Heures.

6 Responses

  1. Marina

    Merci beaucoup pour ces vivifiantes réflexions sur l’Office divin, l’adoration, le silence et la solitude à travers lesquelles nous communions dans la louange, l’action de grâce , et l’intercession à la prière missionnaire de L’ÉGLISE.

  2. Madeleine Caisse Bleau

    Merci de nous rendre possible cette union d’adoration et missionnaire du Christ. Que c’est enrichissant de vous lire. Cela m’aide à cheminer et aimer. Merci!

  3. M.

    Merci de partager l’importance de l’adoration. C’est une joie intense et une paix renouvelée que de reconnaître notre Seigneur, Dieu de miséricorde.

  4. Cécile Légaré

    Il est gratifiant de lire attentivement ce texte sur l’adoration qui nous met en communion avec le Dieu Amour.

  5. Louise

    Merci pour ce parcours inspirant, ressourçant et qui nous renouvelle dans notre si belle vocation.
    S. Louise, r.m.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *