En présence des Anges

Classé dans : 75e Institut | 0

EN PRÉSENCE DES ANGES

 

Chaque fois que la communauté se réunit pour prier la Liturgie des Heures, trois ou quatre fois par jour, l’Office est toujours introduit par un court verset du Psaume 137(138),1 chanté par les sœurs :

En présence des anges, venez, adorons le Seigneur.

Ce verset exprime bien le rôle joué par les anges dans notre prière liturgique au nom de l’Église. Il nous invite à adorer et à louer le Seigneur, avec toute la cour céleste.

De plus, tous nos offices, depuis les débuts de la communauté, se terminent par une acclamation inspirée à l’origine par le Sanctus de la messe. Nous retrouvons ce Sanctus au Livre du prophète Isaïe 6, 3 où les Séraphins se crient l’un à l’autre la sainteté de Dieu par le triple Sanctus. Viennent ensuite les quatre vivants du Livre de l’Apocalypse 4, 8 qui proclament le Sanctus devant l’Agneau.

Avec la conscientisation progressive de notre charisme communautaire, la strophe qui suit reflète bien la spiritualité reclusienne.

Sanctus! Sanctus! Sanctus!

Béni soit le Seigneur qui fit pour nous des merveilles d’amour.

Pleins de joie, rendons gloire à l’Agneau immolé pour nous;

Il est vivant pour les siècles des siècles.

 

CHEZ JEANNE LE BER

Dans les débuts de la Nouvelle-France la dévotion aux anges a fortement imprégné la foi de l’Église naissante, avec l’Eucharistie et la Vierge Marie. Jeanne Le Ber en est un fidèle reflet. Un épisode de sa vie démontre bien toute la confiance que la recluse mettait en la présence des anges.

Pendant sa réclusion chez les Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame, Jeanne se voyait dépendante d’une sœur pour tous ses besoins matériels. Son rouet étant brisé et voyant que la réparation retardait, Jeanne se confia à son bon ange qui, à son dire, le répara. Jeanne put ainsi poursuivre son travail. Était-ce réellement son ange qui le répara ou est-ce qu’il lui inspira comment le réparer, nul ne pourra le dire. Mais il y eut une action concrète qui sortit Jeanne de son embarras.

Selon son biographe, Vachon de Belmont, Jeanne recommandait d’avoir recours aux anges en toute circonstance. Et la recluse ne sera-t-elle pas surnommée « l’Ange de Ville-Marie »?

 

En novembre: Esprit de pauvreté

 

Laissez un commentaire