L’Icône du Christ « Mandylion »


PROTOTYPE DE TOUTES LES ICÔNES


Cette icône représentant uniquement le visage du Christ porte deux noms. On la retrouve sous le titre de « Mandylion » qui signifie « linge, mouchoir » et sous le titre du Christ « achéropoiète », ce qui veut dire : « non faite de main d’homme ».

La Légende

La légende veut que ce soit la première image du Christ apparue miraculeusement. Voici l’origine de cette histoire :

Le prince d’Edesse, Abgar V, malade, aurait voulu que le Christ se rendît auprès de lui afin de le guérir. Il envoya son serviteur Hannan, également artiste, en le chargeant de faire au moins le portrait du Christ, s’il ne pouvait pas se rendre à son chevet. Hannan essaya, en vain, de fixer les traits du Christ, ne pouvant pas peindre « sa gloire indicible ». Alors, Jésus se fit donner de l’eau, lava son visage et l’essuya avec un linge sur lequel ses traits restèrent miraculeusement fixés. Hannan s’en retourna avec ce linge à Edesse et le prince Abgar fut guéri.

Cette légende nous renvoie aussi au linge de Véronique ainsi qu’au Saint-Suaire. Quoi qu’il en soit, cette tradition est à l’origine d’un type d’icône uniquement centré sur le Visage du Christ que les iconographes ont toujours conservé.

Le Sauveur à la barbe mouillée

Sur d’autres modèles comme celui-ci à gauche, le Visage du Christ est peint sur un linge souvent suspendu par deux anges. Les yeux fixent habituellement le spectateur, la bouche est petite et la chevelure est toujours symétrique s’achevant en tresses de chaque côté ou en mèches effilées au nombre de deux pour rappeler les deux natures du Christ, divine et humaine, ou en trois pour représenter la Trinité.

Dans la Tradition russe, la barbe est souvent représentée mouillée rappelant le Christ qui s’est lavé le visage. Quand elle est représentée ainsi, l’icône s’appelle : « Le Sauveur à la barbe mouillée ».


Le Seigneur parlait à Moïse, face à face, comme on se parle d’homme à homme. Moïse lui dit : Fais-moi voir ta gloire! – Tu ne peux pas voir ma face, car l’homme ne saurait me voir et vivre.

Exode 33, 11;18;20

Sur le visage du Christ rayonne la gloire de Dieu.

Moïse a voilé son visage pour en cacher l’éclat : c’est en Christ que le voile disparaît.

Nous tous, le visage dévoilé, reflétons la gloire du Seigneur.

Nous serons transformés en cette image toujours resplendissante par le Seigneur qui est Esprit.

Répons à l’Office des Lectures – Temps de Carême – Mercredi III

Icône peinte par sr Jacqueline Poirier, recluse missionnaire


4 Responses

  1. Francine Geertsen

    J’aime beaucoup la dernière icône SUR LE VISAGE DU CHRIST RAYONNE LA GLOIRE DE DIEU – cette icône est sublime et inspirante en ce qui me concerne.

  2. Nicole Lessard

    Bonjour!
    Éclairante cette publication, et inspirante également.
    Merci.