chemins_de_vie

Il y a autant de chemins

qui mènent à Dieu

qu’il y a de personnes.  

Benoît XVI

Dieu appelle des hommes et des femmes à se consacrer entièrement à lui selon une forme de vie et une mission particulière. Cet appel inscrit dans l’histoire personnelle de chacun et de chacune nécessite un temps de discernement pour en reconnaître les signes et en découvrir le sens.

Si un attrait vers la vie consacrée t’habite et si tu portes un questionnement sur la vie contemplative, voici quelques éléments qui pourraient t’éclairer.

 

Vie consacrée

L’originalité de la vie consacrée se situe dans la vie d’union au Christ. C’est le Père qui appelle à suivre le Christ et qui, par son Esprit, guide, donne la force et permet de persévérer. La croissance dans cette forme de vie trouve appui sur une expérience profonde de Dieu dans la foi. Les vœux, caractéristiques de la vie consacrée, ont chacun un objet spécifique. Ce sont trois manières de s’engager à vivre comme le Christ a vécu dans des domaines qui recouvrent la vie tout entière:

– les biens (vœu de pauvreté),

– les affections (vœu de chasteté),

– l’autonomie (vœu d’obéissance).

 

Vie contemplative

En tant que Recluses Missionnaires, «notre vie contemplative constitue notre façon particulière d’être Église, d’être missionnaires au cœur de l’Église» Règle de vie. Nous sommes appelées à exprimer le visage contemplatif de l’Église par notre mission de prière vécue dans l’adoration et dans l’intercession.

Discernement initial

Quelques conditions sont requises au préalable. (Voir: Critères vocationnels) Des séjours à l’hôtellerie et des rencontres avec une recluse jalonnent le processus de discernement.

Formation initiale

La croissance spirituelle comme la croissance humaine se fait graduellement, un pas à la fois. Aussi la formation s’effectue-t-elle par étapes, selon une progression qui respecte la personne et les dons de la grâce. La formation initiale comprend trois grandes étapes:

– le postulat (8-12 mois),

– le noviciat (2 ans)

– et les vœux temporaires (5 ans).

Chaque étape permet d’approfondir l’appel et favorise une adaptation progressive. Les études sont réparties de manière à toucher les différentes dimensions de la vie de Recluse. Le but n’est pas tant d’acquérir un savoir intellectuel qu’une connaissance vécue permettant une meilleure prise de conscience de l’identité reclusienne.

Profession perpétuelle

La profession perpétuelle confirme définitivement l’appel de Dieu. La recluse engage alors librement toute sa vie à la suite de Jésus pour «demeurer avec lui» et participer à sa mission d’adorateur et d’intercesseur. Le centre de la vie d’une professe perpétuelle est Jésus-Christ.

 


«La formation vise à la croissance intégrale de la personne,

harmonisant prière, étude et travail 

avec l’apprentissage d’une vie contemplative et communautaire.»

Règle de Vie, 69