La Pietà

Classé dans : Un cœur qui écoute | 0

La compassion de Marie


La Pietà

Le Corps de Jésus, détaché de la croix, est remis à la Vierge.

Avec Marie – la Pietà – encore une fois, contemplons ce Corps dépouillé, rompu, disloqué, qu’elle tient sur ses genoux

comme elle a tenu autrefois l’Enfant pour le consoler et l’endormir…

La Vierge des douleurs porte son Fils mort dans ses bras.

Cette figure serait désespérante, si Jésus n’était pas ressuscité, si la souffrance avait eu le dernier mot.

Ce Corps elle nous l’offre aujourd’hui dans sa fragilité et sa nudité…

car son cœur maternel sait que, dans sa détresse,

elle porte aujourd’hui sur ses genoux le premier « Offertoire ».

L’existence de Marie est traversée par le mystère pascal.

Elle nous indique l’importance pour nous aussi

d’accompagner le Christ dans sa Pâque,

de passer avec lui de la souffrance à la joie,

du désespoir à l’espérance,

de la solitude à la communion.

Il s’agit d’accueillir le Christ qui s’offre à nous aujourd’hui

comme il s’est offert à la dernière Cène et à la croix.

Avec le Christ que nous recevons en nous dans l’Eucharistie,

tournons-nous avec confiance vers Dieu notre Père, nous ouvrant à sa puissance d’amour qui relève et ressuscite.

C’est ce que nous vivons dans la communion eucharistique

et que nous approfondissons dans l’adoration.

Depuis le 13e siècle de nombreux artistes ont représenté la Pietà : la compassion de Marie continue.

Le Christ n’est plus sur la Croix, il est avec Marie qui l’a reçu.

Avec elle, chacun et chacune d’entre nous, est appelé-e à vivre sa Pâque,

ses passages de la mort à la vie du Ressuscité…